Ce que vous ne saviez pas sur les femmes et la technologie

Ce que vous ne saviez pas sur les femmes et la technologie


Les hommes sont les plus réputés pour l’utilisation des divers outils technologiques. Pourtant, de nos jours, la gente féminine s’est avérée aussi adepte que ces derniers, surtout depuis que la technologie est devenue leur meilleure alliée pour multiplier les rencontres.


Les femmes : de vraies geeks


Il s’avère que les femmes sont beaucoup plus actives que les hommes en matière d’usage d’appareils de haute technologie. Que ce soit pour télécharger de la musique, pour se connecter sur les réseaux sociaux ou pour parfaire leurs connaissances en matière de rencontres et de drague, ces dernières peuvent se montrer plus tenaces que le sexe opposé. Elles ne ratent jamais une occasion pour surfer sur Internet afin de chercher toutes les informations inimaginables qui peuvent exister, et ce, essentiellement avant le premier rendez-vous. D’après une étude de Meetic, 54 % d’entre elles le font, contre seulement 47 % des hommes.


Accros aux SMS, mais…


Personne ne pourrait nier que les femmes en sont de véritables accros. Que ce soit pour les amis ou pour écrire à leur amoureux, elles ne se lassent jamais de martyriser leur téléphone, à toute heure de la journée. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’elles n’envoient pas des SMS « juste pour le plaisir ». Cela est surtout valable pour la personne qui leur plaît. Si une femme le fait, c’est que l’autre personne compte vraiment beaucoup pour elle, et c’est une manière de le lui témoigner. Et sachez bien que le fait d’en recevoir à diverses heures de la journée ne signifie pas qu’elle veut vous enquiquiner.


Elles ne sont pas si bavardes que ça


On a souvent à l’esprit que les femmes sont de fameuses pipelettes. Cependant, toujours d’après Meetic, ces dernières préfèrent de loin envoyer un petit texto, un message instantané ou un e-mail après un premier rendez-vous, ce qui a le chic de décevoir les hommes, qui espèrent un appel téléphonique. Lorsqu’elles sont loin de leurs chéris, elles préfèrent largement leur écrire que de les appeler.